Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En buvant du thé, on réduirait de 46% les risques de cancer des ovaires

Paris, le 13/12/05. LJS.com

On n’en finit plus de trouver des vertus au thé. Voici la dernière en date : cette boisson réduirait les risques de cancer des ovaires. Le Dr Susanna Larsson de l’Institut Karolinska de Stockholm vient en effet de publier une étude sur le sujet dans les Archives of Internal Medicine.

« Les études en laboratoire ont indiqué que le thé vert et le thé noir pouvaient protéger de certains cancers, mais peu d’études épidémiologiques se sont penchées sur la relation entre le cancer des ovaires et la consommation de thé » écrivent les chercheurs suédois en préambule de leur étude. C’est en partant de ce constat qu’ils ont décidé de s’intéresser au possible lien entre les deux.

Pour cela, les cas de plus de 60000 femmes âgées de 40 à 76 ans ont été étudiés de près. Chacune a évidemment dû préciser quelle était sa consommation de thé. Plus de la moitié, 68%, boivent du thé au moins une fois par mois.


L’étude s’est étalée sur une quinzaine d’années. 301 femmes ont eu un cancer des ovaires. Les chercheurs ont constaté que plus les femmes boivent de thé, moins elles risquent de développer ce type de cancer. Ainsi, par rapport à celles qui n’en boivent jamais, les femmes qui prennent une tasse de thé par jour réduisent leur risque de cancer des ovaires de 24%. Pour deux tasses, le risque baisse de moitié !

Les chercheurs ont toutefois remarqué que les consommatrices de thé sont généralement plus fines que les autres femmes. Elles mangent également plus de fruits et légumes. Deux facteurs qui peuvent eux aussi influencer l’apparition d’un cancer…

Le Dr Susanna Larsson conseille finalement aux femmes d’augmenter leur consommation quotidienne de thé, d’autant plus que « le thé n’a pas d’effet néfaste sur la santé ».

D’autres études épidémiologiques ont déjà montre l’efficacité du thé sur le cancer du pancréas, du côlon, du poumon et de l’estomac. Ce sont les polyphénols, présents dans les feuilles du thé et connus pour leurs propriétés antioxydantes, qui seraient responsables de ces effets.

Clémence Lamirand

Larsson SC: Tea Consumption and Ovarian Cancer Risk in a Population-Based Cohort. Arch Intern Med. 2005;165:2683-2686. 
(13/01/2006, L.Q.S.)

 

autre source: http://www.e-sante.be/magazine/article.asp?idarticle=5703&idrubrique=970

 

Conseils éclairés du dr Beliveau sur le même sujet: cancer des ovaires et thé vert!

 http://preventioncancer.uqam.ca/Chroniques/Chronique13bb.pdf

 

 - in english, of course! étude apportant une preuve scientifique de l'efficacité du thé vert sur le risque de récidive! optimiste,no?

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?db=pubmed&cmd=search&term=green%20tea%20consumption%20enhances%20survival%20of%20epithelial%20ovarian%20cancer

 

Zhang MLee AHBinns CWXie X.

School of Public Health, Curtin University of Technology, Perth, WA, Australia.

 

 

- autre étude:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18348296?ordinalpos=1&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DiscoveryPanel.Pubmed_Discovery_RA&linkpos=1&log$=relatedarticles&logdbfrom=pubmed

 

 

 

 

Tag(s) : #Quoi de neuf en cancérologie?

Partager cet article

Repost 0