Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je viens de consulter  une étude où il est question de canneberge et cancer de l’ovaire! …. Elle est en anglais, je vous en fais une petite traduction !

Cranberries Give Boost to Cancer Drug: Daniel J. DeNoon   WebMD Health News

Un simple extrait de jus de canneberges augmente l'efficacité de la chimiothérapie!


Une nouvelle étude suggère que le jus de canneberge pourrait favorablement stimuler les patients du cancer de l'ovaire,et la sensibilité à la chimiothérapie.

Dans des expériences de laboratoire, le pré-traitement des cellules de tumeur ovarienne avec le jus de canneberge  , " le pouvoir antimitotique du platine  a été multiplié par six " disent les chercheurs .

Les auteurs de l'étude ont souligné que la conclusion est encore au stade expérimental et préliminaire , mais il pourrait offrir une nouvelle option pour les patientes dont le cancer de l'ovaire est devenu résistant aux traitements.

"Ce fut surprenant et encourageant», a souligné le principal auteur de l'étude P. Ajay Singh, associé de recherche et de pharmacie de produits naturels dans le département de biologie végétale et de pathologie végétale à l'Université Rutgers dans le New Brunswick, NJ

"Nous ne considérons pas qu'il s'agit d'un médicament, mais les canneberges sont déjà très bien connues pour être des antioxydants qui stimulent le système immunitaire et la force corporelle, de prévenir l'infection des voies urinaires et de contribuer à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Ainsi, nous savions que la canneberge ne serait certainement pas dommageable pour les patientes atteints de cancer. Et maintenant, nous avons constaté qu'ils avaient effectivement augmenté la sensibilité à la chimiothérapie, plusieurs fois ", a t-il dit. six fois plus puissant contre cancer de l'ovaire! 

Cette activité anticancéreuse semble venir d'une famille de produits chimiques appelés proanthocyanidines (PAC),

 étonnantes entités chimiques », Singh et Vorsa suggére, qu’ils sont uniques à la canneberge et ne sont pas trouvées dans d'autres fruits. . Nous ne savons comment agissent les composés de la craneberry  Mais, dans leur laboratoire d'études, Singh et Vorsa les ont testé contre les cellules résistantes de cancer de l'ovaire contre les platines.

  Singh et Vorsa ont constaté que, dans la présence de l'extrait de canneberge - qui venait d'un produit commercial-  27% des boissons de jus de canneberge - une chimiothérapie à base de platine a été six fois plus efficace contre cellules résistantes  du cancer de l'ovaire.  Ils vont bientôt commencer les études sur les animaux pour voir si cela se produit à l'extérieur du laboratoire.   

 

 

Le cancer de l'ovaire est le septième cancer le plus commun aux États-Unis et la cinquième cause de décès par cancer chez les femmes américaines, selon le US Centers for Disease Control (CDC).  Les traitement de chimiothérapie couramment utilisés sont les "platine médicaments", tels que le cisplatine et paraplatin. Toutefois, de nombreuses femmes développent une résistance thérapeutique, nécessitant l'utilisation de doses toujours plus élevées ce qui augmentent le risque de dommages du système nerveux et d'insuffisance rénale. Pour évaluer la capacité des canneberges à alléger ce problème, Singh et ses collègues Rutgers Dr. Laurent Brard et Rakesh K. Singh Teame ont utilisés des composés de canneberges pour prouver qu’ils tendaient à améliorer l'efficacité des médicaments qui sont les platine utilisés en chimiothérapie pour lutter contre le cancer de l'ovaire.


Les chercheurs ont démontré dans des études de culture de cellules humaines de cancer que les cellules de cancer de ovaire résistantes à la drogue est devenue jusqu'à 6 fois plus sensible aux médicaments après exposition à des composés de la canneberge, comparativement à des cellules qui ne sont pas exposés à des composés, qui ont été obtenus à partir de jus extraits. Les résultats préliminaires sont encore loin du lit des patients atteints de cancer »Mais à l'université de Rutgers ,les chercheurs P. Ajay Singh, PhD, et Nicholi Vorsa, PhD, sont optimistes. "Cela a ouvert de très larges possibilités pour une intervention thérapeutique associé à la thérapie à base de platine» disent Singh et Vorsa dans un communiqué de presse. La chimiothérapie à base de platine est le pilier du traitement du cancer de l'ovaire. Mais au fil du temps, les cancers ont tendance à devenir résistant aux médicaments.Cela signifie qu’il faut augmenter la dose de chimiothérapie - et l'augmentation de la toxicité pour les patients. . Les chercheurs notent que les composés isolés de canneberges tuent les cellules cancéreuses humaines de l’ovaires, du cerveau et la prostate dans les études de laboratoire .
Pour le moment, cependant, ils mettent en garde les patients à ne pas commencer à boire de grandes quantités de jus de canneberge médecins sans leur permission.  Jus de canneberges en lui-même, ils prennent note, n'est pas un remède contre le cancer.

 Singh et Vorsa ont rapporté que les conclusions serait présentées à la 234e réunion nationale de l'American Chemical Society. "


LE docteur BELIVEAU recommande , lui aussi, de manger des canneberges! Mais quid? Airelles? Bleuets? J’ai voulu en savoir plus! Je vous confie le fruit de mes recherches!

Le nom? La canneberge, la grande airelle rouge d'Amérique du Nord ou l'atoca , ou encore cranberry, pois , baie de fagne, airelle à gros fruits, airelles...

 

 

 Au Québec, elle est appelée « atoca » ou « ataca », terme emprunté à la langue iroquoise. En France, cette plante se nomme grande airelle  rouge d’Amérique du Nord. Cependant le terme anglais « cranberry » tend à s'imposer en France, l'industrie agroalimentaire et l'industrie cosmétique privilégiant ce terme pour leurs produits; « Cranberry » provient du mot crane qui signifie " grue"  parce que ses fleurs, au début de la floraison, poussent vers le sol et ressemblent à une tête de grue.


Le genre Vaccinium regroupe plus de 400 espèces, dont les plus répandues sont :

  VACCINIUM ANGUSTIFOLIUM : bleuet sauvage

 

 -   VACCINIUM MACROCARPON: airelle à gros fruit

  -   VACCINIUM OXYCOCCOS: canneberge, airelle

  VACCINIUM MYRTILLUS: myrtille

  -   VACCINIUM CORYMBOSUM: bleuet cultivé

 

    La canneberge est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans les tourbières.

C'est un arbrisseau à feuilles persistantes  de 30 cm de haut. Ses rameaux minces et rampants peuvent atteindre 80 cm. Bien cultivé, il peut vivre 100 ans!

Ses fleurs sont petites ,ovales et roses. Ses baies sont rouges

link


CONSOMMATION

Traditionnellement, les 'atocas' sont les rois  avec la dinde de Noël et de la fête de l'Action de Grâce!, soit en gelée ou en compote. On le mélange aussi avec des oranges, pour faire des confitures.


Seules ou mélangées à des pommes, raisin, framboise ou autres baies, les canneberges servent à la fabrication de jus (environ 10 millions de litres par an!). Il est consommé depuis les années 2000 en France.

Elles se consomment  fraîches ou  séchées.

 

 QUALITES THERAPEUTIQUES

Les Amérindiens l’utilisaient,  il y a des centaines d’années pour ajouter des vitamines à leur nourriture et pour déjouer les infections urinaires. Les marins européens en mangeaient pour prévenir le scorbut. Aujourd’hui, plusieurs études scientifiques confirment ces vertus de la canneberge… et bien d’autres!

 

Le fruit de canneberge (Vaccinium macrocarpon) est reconnu pour ses qualités thérapeutiques. Il contient deux éléments particuliers, la PROANTHOCYANIDINE et l'ACIDE QUINIQUE, flavoïdes.

- efficacité pour prévenir les infections urinaires Ses effets avérés restent cependant limités en raison du faible nombre d'études menées :Selon la revue Prescrire, Bien utiliser les plantes en situations de soins, 286, août 2007, 2 essais ont montré que « l'utilisation quotidienne de Cranberry… diminue le nombre de récidives de cystite aiguë : en moyenne traiter 100 femmes pendant un an évite au moins une infection urinaire chez 15 à 33 femmes »

- adoucir l'odeur de l'urine, soigner les infections urinaires légères : L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) reconnait que la cranberry présente un intérêt majeur dans la prévention des infections urinaires.link

Cependant dans le nouveau processus d'approbation des allégations instauré par le Réglement européen 1924/2006, le jus de canneberge a reçu de l'EFSA (European Food Savety Autorité ) un refus par insuffisance de données probantes link 

 

- efficacité possible pour soigner ou prévenir la gingivite et la parotontite:      link

 

-la cranberry et l’ulcère de l’estomac : L'ulcère à l'estomac touche plus de 8% de la population française et chaque année 80 000 nouveaux cas apparaissent!Le stress et la mauvaise alimentation ont été associées à cette affection jusqu'à la découverte : HELICOBACTER PYLORI par Barry MARSCHAL et ROBIN WARREN qui rappelons-le ont été récompensés par un prix Nobel  link

Si le traitement repose sur l'antibiothérapie et, en cas d'échec, sur la chirurgie, le Cranberry a de l'avenir devant lui grâce à son effet préventif. En effet, une étude menée en Chine montre que les personnes qui consomment des boissons à base de cranberry sont trois fois plus nombreuses à éliminer cette bactérie responsable de l'ulcère de l'estomac. Selon cette étude, les personnes ayant consommé des boissons à la cranberry deux fois par jour sont trois fois plus nombreuses à éliminer la bactérie responsable de l’ulcère de l’estomac que les non consommateurs.


-La cranberry et le vieillissement cutané : L’Université américaine Rutgers a montré la richesse en anti-oxydant de cette baie. Les anti-oxydants protègent les cellules des dommages causés par les radicaux libres. L’huile de pépins de cranberry aiderait à lutter contre la sécheresse de la peau grâce à ses acides gras Omega -3, Omega-6 et Omega 9.

 

- Cranberry et cancer: L’université du Massachusetts Darmouth a publié une étude en janvier 2006 montrant que la composition de la cranberry pourrait ralentir la prolifération des cellules cancéreuses et aurait des vertus anti angiogèniques.


- canneberge et cholestérol: Selon l’université de Laval , elle permettrait d’augmenter le « bon « cholestérol de 8% en consommant seulement un verre de jus par jour!


COMMENT LA CONSOMMER?

Souvent réservée qu'au repas de l’Action de Grâce et du réveillon! Vous avez surement changé d’avis et allez la consommer quotidiennement!

Pour la prévention des infections urinaires, augmenter le bon cholestérol, il semble que le jus suffisse ! Mais, les recherches du docteur Béliveau mettent en avant que le jus contient 15mg pour 100ml de pro anthocyanidines alors que la canneberge entière en contient 500mg pour 100g!!soit 50 fois moins! Car les pro anthocyanidines sont surtout contenues dans la peau!

link   link

Le souci , c’est que les airelles ou Cranberry ou … sont séchées certes, mais il y a ajout de sucre, de jus de raisin -ça c’est satisfaisant- et d’huile de tournesol!! J’aimerais en trouver  sans ajout ou juste du jus de raisin (pour la conservation , il est nécessaire d’avoir un sucre!)

Les cranberries fraiches sont disponibles de septembre à janvier! Il va falloir attendre!



  Vu ce matin dans la nutrition:  encore une vertu de la canneberge  link

La canneberge anti-adhésive
La canneberge pour prévenir les infections respiratoires
 
La canneberge (Vaccinium macrocarpon) ou cranberry anglais est en train de se construire une solide réputation de plante antibactérienne ce qui lui vaut notamment d’être utilisée pour lutter contre les cystites. La cranberry est en effet ce que l’on appelle une plante « anti-adhésive », elle empêche notamment le virus de la grippe d’adhérer aux cellules de l’organisme et limite ainsi le risque d’infection. Des chercheurs israéliens ont donc voulu savoir si ces propriétés pouvaient être utilisées pour lutter contre le virus influenza responsable des rhumes. Ils ont étudié les effets d’extraits de canneberge sur le pouvoir infectieux du virus influenza. Ils se sont alors aperçus que son pouvoir infectieux était diminué lorsqu’il est mis en contact avec un extrait de canneberge. Les chercheurs en concluent que cette plante pourrait être intéressante à utiliser pour prévenir les infections dues à influenza comme le rhume et la grippe.
 

L’avis de LaNutrition.fr
La canneberge peut être essayée en prévention des infections respiratoires. Vous pouvez en prendre 300 mg à 400 mg deux fois par jour, avant les repas ou deux heures après avoir mangé. Il existe également désormais en France des boissons aromatisées aux extraits de canneberge vendues en grandes surfaces.
(1) Weiss EI, Houri-Haddad Y, Greenbaum E, Hochman N, Ofek I, Zakay-Rones Z. Cranberry juice constituents affect influenza virus adhesion and infectivity. Antiviral Res. 2005 Apr;66(1):9-12
 
Tag(s) : #Je me nourris santé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :