Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Je remarque - encore plus ces derniers temps que je "soigne " mon relationnel - qu’il existe un monde parfois entre ce qui exprimé par l’émetteur et ce qui est compris ou entendu par le récepteur!




Je me souviens : lorsque j’étais encore  jeune sage-femme, nous animions les séances de préparation à la naissance. Un sage-femme plus âgée pratiquait en libéral, avec ses méthodes traditionnelles (vous vous souvenez du       « petit chien ») et s’inquiétait de savoir si son travail était plus efficace que celui de ses jeunes collègues, qui utilisaient la sophrologie, acupuncture… elle demanda à la sage-femme de garde - une amie - ce qu’elle en pensait . Ne voulant pas être désagréable avec elle, ni entrer dans la polémique, elle lui dit: «  oui, nous voyions la différence » . La plus âgée, entièrement dans son ego, se rengorgea telle une pigeonne, et tout miel et sourire, dit « je me doutais bien !! » Ce qu’elle n’avait compris, cela ne l’avait pas effleuré d’ailleurs, c’est que la différence était en sa défaveur….

Cette anecdote me revient en mémoire - qui a dit que la chimiothérapie et/ou l’âge provoquaient des baisses de mémoire?   - en évoquant ce sujet de l’incompréhension.



Souvent , je bute - suis-je la seule?- sur des attitudes, des habitudes d’échanges qui recèlent les pièges de l’incommunicabilité et qui sont à l’origine de malentendus, de rancoeur, de disputes, de séparations...  et je crois que les réactions de violence dans le monde trouvent leur origines dans ces pièges.

 



 Jacques Salomé propose quelques règles qu’il appelle d’« ’hygiène relationnel » par lesquelles il invite à mieux se respecter, à oser se définir, à pouvoir exprimer ses idées, témoigner de ses expériences, exprimer plus librement ses sentiments ou partager ses vécus. Cela est un bel enjeu dans une vie! et c'est un des miens!


Pour ce faire, il est nécessaire de remettre en jeu beaucoup de schémas déjà mis en place et ce, dès l’enfance.. chez beaucoup d’entre nous! Changer, c’est-ce que les humains aiment le moins, c’est toujours l’autre qui doit changer.. or, nous ne pouvons pas changer les autres, ni notre conjoint, nos parents, nos enfants, nos collègues.. Tous ceux et celles qui ont essayé, ont échoué.. Et c’est normal! Mais , ça, c’est une autre histoire
..

 




Revenons à nos moutons..


La notion d’hygiène relationnelle regroupe quelques réflexes à entretenir au quotidien pour limiter les erreurs de communication.

- Parler A l’autre et non parler SUR l’autre. Plutôt que dire « tu… », nous devons parler à l’autre de nous en disant « je… » . Cela permet d’éviter bien des amalgames; vous connaissez, j’en ai déjà parlé, la technique du klaxon : TUTUTUTUT

- Sortir des formulations indifférenciées. ! J’abhorre le « on » , depuis toujours..Dans la gestion de la vie de la classe - peut être l‘appliquent elles dans leur vie? , j’encourage mes élèves à ne pas utiliser le « on » et cela fonctionne! Le « on » ne désigne personne, « on » c’est tout le monde et personne à la fois Pour impliquer, engager et responsabiliser, il faut savoir nominaliser les acteurs concernés.

- Oser restituer les messages négatifs. Lorsque l’autre tient à notre égard des propos qui nous heurtent nous pouvons les lui renvoyer avec calme : « c’est ton jugement, je te le rends. » Plus qu’un acte symbolique, c’est un véritable acte d’estime de soi ! C’est une règle que j’ai découvert récemment et qui est très efficace

- Passer du réactionnel au relationnel. Nos émotions naissent d’abord en nous et sont le fruit de notre propre expérience, de notre passé. Lorsque je suis touchée, je me demande « à quoi cela fait écho en moi ? » et je tente de ne pas réagir contre l’autre.Cela m'évite bien des tourments et m'aide beaucoup à guérir mes blessures

- Recevoir et envoyer des messages cadeaux. Verbaliser les moments positifs et faire part aux autres de notre émotion notamment lorsqu’elle est positive contribue à entretenir et fortifier la relation entre les personnes. Cela ,j’en abuse … c’est étonnant..j'ai encore  beaucoup de mal à  recevoir celles des autres

Il n’est pas nécessaire que deux personnes qui communiquent connaissent la méthode développée par Jacques Salomé. Dès qu’un des deux locuteurs connaît et pratique ces méthodes, les répercussions sur la qualité de la communication et de la relation se font sentir.



Si vous choisissez de changer ou d' appliquer ces règles d’hygiène relationnelle, vous pouvez lire  ce document de Jacques SALOME  . Vous m'en direz des nouvelles?

 

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0