Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 http://coaching.typepad.fr/zencoach/images/2007/06/15/fleur_d_eau_galice.jpgNous voulons tous être acceptés par les autres. Déjà enfants, nous avions compris que notre apparence, notre comportement, notre façon de parler, d'être.. nous donnaient de l'attention ou non ! Nous avons appris à nous « adapter «  aux valeurs des autres pour être reconnus, aimés Nous avons développés certains talents afin d'être le rigolo de service, la cuisinière, la.. ceci, la cela..car c'est ainsi que les auhttp://www.medievart.com/photos/G62J77.JPGtres nous reconnaissaient. C'est ainsi aussi,  que nous avons crée nos armures – vous avez déjà déambulé avec une armure de chevalier ? C'est pourtant ce que nous faisons ! - , mis nos masques.. Et moi, et moi ? hurle la petite voix au fond de nous ! Qu'avons - nous fait pour être vraiment nous ? Lorsqu'un désir est en accord avec nos croyances , les actions qui en découlent sont efficaces, faciles, fluides ... si cela ne va pas dans notre vie, c'est qu'il y a un hiatus..


Authenticus en latin, veut dire : « venant du véritable auteur  ».. c'est assez évocateur!

Il nous faut trouver le sens , le but de notre vie, sans les confondre avec de fausses idoles ou de faux maîtres.. rendons leurs croyances à nos parents, aux autres!


http://vulgariz.com/wp-content/uploads/2009/06/dependance-cerveau.jpgTrop souvent, nous recherchons un «  soulagement » immédiat à notre souffrance, ce qui nous rend dépendants ! On peut être dépendant à tout: l'alcool, le tabac, la drogue, la nourriture, le travail, la reconnaissance,l a famille, l'amour, le sport, le risque, chocolat, regard des autres, argent, médicaments, compassion, ronger ses ongles, se disputer, pouvoir ... et je peux encore continuer ad vitam aeternam.. En refusant de regarder   en face cette souffrance, ce mal-être, nous nous  anesthésions en espérant que cela va aller...Et non ! Cela n'ira pas..en tout cas pas longtemps..  aux mêmes causes, les mêmes effets..

 Einstein définissait la folie ainsi:" La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent"


Une des  difficultés est d'ajuster notre besoin d'approbation avec notre besoin d'exprimer notre authenticité.

Nous sommes le résultat de nos décisions et choix que nous avons prises ou faits à un moment de notre vie. Le hic, est que nous n'en avons pas toujours conscience.... nous n'avons pas l'impression d'avoir choisi.. et pourtant, si ! Être authentique, c'est effectuer ses et ces choix de manière consciente!


Pour être authentique, regardons nos habitudes de vie, nos dépendances et se demander celles- ci sont vraiment utiles ou si elles nous nuisent.

J'ai des habitudes ou comportements nuisibles : je vais - de moins ne moins certes – sur des sites , des blogs concernant le cancer.. Une autre ? « Je » s'occupe de tout, Encore une ? Je prends tout pour moi.. (je suis susceptible).. Je veux que tout soit parfait..je veux faire le bonheur des autres... et je peux continuer..

En décidant d'être authentique, je décide d'assumer mes choix de vie -  cela je l'ai toujours fait, culpabilité en prime ? - en revanche, je décide d'assumer ce que je ne fais pas ! Plus dur, car je suis presque toujours dans le FAIRE. Le maintien d'un niveau d'exigence de soi-même brule beaucoup d'énergie..j'oserais dire pour rien..


Traduire ses intentions en décisions et actions ! Passer du désir de changer à un changement est difficile..

Voila la méthode que j'applique, du docteur Simon qui   donne la marche à suivre:

  IDENTIFIER LES COMPORTEMENTS NEGATIFS, les   REMPLACER PAR UNE HABITUDE POSITIVE

Pas facile car les habitudes tracent des chemin dans nos circuits nerveux (un peu comme des chemins dans une prairie où l'on marche tous les jours)et elles répondent à un besoin.


1 ère étape: IDENTIFIER L'OBSTACLE

Les personnes qui disent qu'elles pourront arrêter un comhttp://romancelle2.canalblog.com/images/amazone_obstacle2.jpgportement nocif – par exemple fumer – lorsqu'elles le voudront , est une attitude de déni, de refus de voir. Une habitude contrariée entraine un malaise et pour éviter la souffrance, on retombe dans ses vieux schémas...( en plus, il y a le  « je vous l'avais bien dit «  conditionné, ça c'est un autre histoire, un autre piège qui rassure) .

En faisant une petite introspection, se demander ce que l'on veut vraiment changer.


2 ème étape: VIVRE LE MOMENT PRESENT

Concentrer son attention sur l'habitude que l'on veut quitter, devenir le témoin de celui-ci; Lorsque « je s'occupe de tout «  , je m'observe agir ainsi, je deviens consciente de ce comportement, je ne me juge pas.


http://a33.idata.over-blog.com/1/43/79/97/R-pertoire-4/ecrire.gif3 ème: VISUALISER LE CHANGEMENT
:
Je l'imagine , et j'écris le nouveau  scénario


blog1-copie-1.jpg4 ème étape: FAIRE DE LA PLACE

Déterminez l'heure et le jour du changement! Ce peut être un we! Et en plus, faites de ce we, un we de désintoxication générale: nettoyez tout, ranger vos placards, voiture, sacs ,armoires..

5 ème étape: COMBLER LE VIDE

Cette habitude nocive comblait un besoin, alors il doit être comblé à mesure de votre désintox: musique, tisane, massage, chaudoudous..


6ème étape: créer DE NOUVELLES RELATIONS
Nous avons souvent des relations qui ont le même comportement que nous.. alors il va être nécessaire de mettre de la distance avec ces relations qui entretiennent cette habitude négative. Par exemple, si vous souhaitez vous arrêter de fumer.. fuyez les fumeurs.. qui vous confortent dans cette habitude...


http://www.livegalerie.com/img/oeuvre/200708/web/14263.jpgÊtre authentique ne demande pas d'être parfait ! Ouf !    Nous sommes faits de valeurs contradictoires. Je suis écolo - bio.. et pourtant, j'ai un 4X4,  des villes certes – dès qu'il y aura un hybride, comme aux USA , ce sera pour moi ! - .., je ne peux me séparer d'un sèche- linge..

Être authentique demande que l'on se reconnaisse cette ambiguïté et je fais  de mon mieux pour être en accord avec mes valeurs..


Acrylique  de  Christian Anterion : Ambigue 
Source

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0