Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'institution religieuse où j'ai fait mes études , était une école de filles jusqu' au collège.. puis pour des raisons économiques - je vous parle d'un temps.. - les sections scientifiques migrèrent à l'institution de garçons et les littéraires restèrent chez les filles ; donc, je me suis " retrouvé " dans un univers quasi exclusivement masculin dès la seconde.. j'ai beaucoup d'amis hommes, j'aime travailler avec eux.. je crois dur comme fer à l'amitié fille-garçon..

 

 

J'ai beaucoup lu  les vies de grands hommes de l'histoire et de la sciences , je les admire, les porte aux nues,  les envie.. et j'ai toujours fini par chercher à connaître et aimer les femmes de leur vie..

J'ai toujours eu UNE gynécologue médicale , mais UN accoucheur -obstétricien ..

Je ne confierais pas mes cheveux à un homme.. malgré leurs talents de grands coiffeurs reconnus

J'ai confié la santé de nos enfants à UNE pédiatre , en fait deux.. toutes les deux de merveilleuses praticiennes

Je ne serais  pas très sereine avec une femme au commande d'un Boing   747...

J'ai pleine confiance dans les talents de maitre - queue de grands chefs cuisiniers.. je n'ai apprécié que les talents de Laurence Salomon .. alors que les Loiseau, Robuchon, Lorain.. et confrères...

J'ai peu d'affinités avec mes confrères sage-femme (oui, c'est ainsi..), même si je reconnais leur professionnalisme

Je n'aimerais pas avoir un supérieur femme...

 

Bref, beaucoup d'ambivalence..

Cependant, je suis convaincue d'un insconscient collectif féminin.. je me sens complétement en phase avec LES FEMMES  ! je les - nous -  admire  ... Nous sommes le berceau de l'humanité ! je m'exalte pour toutes ces femmes à travers le monde qui sont tout à la fois:  formidable chef d'entreprise - famille, qui possèdent tous les diplômes : cuisinier, plombier, peintre , gestionnaire, économe,  pédiatre, infirmière, assistante sociale, jardinière, éducatrice de jeunes enfants,  professeur des écoles,animatrice de colonie de vacances, G.O, chanteuse, danseuse,conteuse,  actrice de théatre, photographe, agent d'entretien, chauffeur de taxi, couturière, coiffeuse, vétérinaire - oui, tous les animaux que nos chérubins ont adopté! - ,  fille de nos parents, belle -fille, amie, collègue, professionnelle, épouse, amante et.. par dessus tout,  être soi !! Oui, je suis en harmonie avec toutes ces femmes , surtout les plus humbles qui luttent chaque instant pour les leurs, qui sont fortes, discrètes et omniprésentes pour les autres..

 

Je me sens plus (+) en phase dans les réunions, soirées ou autres , avec toutes les femmes présentes, je sens que nous vibrons toutes dans  les même desseins..je me sens liée à toutes celles qui m'ont précédée.. j'aime les teatimes avec mes amies, nos rires, nos joies, nos peines que nous partageons avec beaucoup d'émotions et dont je suis sûre qu'ils  sont partagés par des millions de femmes depuis des millénaires.. la terre est un formidable gynécée.. Je suis émue par  la publicité de B. ( même si je n'y ai pas succombé lol)..

 

Je me suis sentie transportée lorsque ma gynécologue échographiste de talents m'a annoncé que notre ainé était un garçon.. et pour le troisième.. aussi.. je me suis sentie plus victorieuse.. j'ai découvert qu'en fait, c'est simplement formidable d'être mère.. garçon, fille ! quelle importance ? J'ai ADORE être enceinte, j'ai aimé chaque instant de mes grossesses.. si j'avais pû être déraisonnable, nous aurions eu beaucoup plus d'enfants - j'envie les très grandes familles .. 12..13 enfants - c'est merveilleux , magique de sentir cette vie qui se construit au fil des années ... toutes les femmes en sont capables ! quel formidable cadeau ! 

 

Bientôt , c'est la fête des mères.. je n'aime pas trop cette fête, trop pétiniste à mon  goût.. mais bon.. les colliers de pâtes.. les poèmes.. je les ai tous gardés tels des trésors...que d'émouvants  souvenirs..

Mais ce 30 mai 2010, je ne souhaite pas être à l'honneur.. ce sont mes amours qui le seront ainsi que mon mari.. sans eux, je ne serais pas ce que je suis, ce sont avec et grâce à eux que , pas -à - pas, je me suis  forgée ,  construite autant que je l'ai fait pour et avec  eux  .. alors,  je serais aux fourneaux  et ce sont eux qui auront leurs colliers de pâtes..chut.. j'ai magasiné en catimini  (tiens, c'est une marque de vêtements d'enfants où j'ai beaucoup fréquenté , il y a un temps !! lol)  .. les paquets sont prêts..

 

 Belle fête à vous, mes soeurs..

 

Je vous offre  ce poème :

 

Tout peut s’user.
Mais moi, je connais quelque chose
Qui ne peut pas s’user.
C’est la joue de maman
Qui reçoit des baisers de son enfant
                        Maurice Carême

 

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0