Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En lisant un article de l'ARC sur l'après -cancer ,je constate que je n'ai publié aucune chronique dans ce blog depuis un mois et demi.. ce blog et sa communauté qui m'ont tellement aidé à me reconstruire après ce coup de tonnerre dans mon ciel azuré. J'ai eu la sensation d'éclater en mille morceaux.. il a fallu assembler cette mosaïque .Je n'oublie personne.. vous avez tous une magnifique et large place dans mon coeur et vous serez lié à moi à tout jamais.

Je vais bien, je reprends le fil de ma vie.. ma vie qui a changé .. oui, je la vis gouluement, j'oserais dire gloutonnement.. tous les changements que j'ai entrepris, que j'ai mené à bien, je les maintiens. Je reste persuadée que même si ma vie-d'avant était très belle, il existait un dysfonctionnement. Je l'ai cherché, traqué, je suis encore à l'affut afin de toujours et encore progresser sur ce beau chemin de vie. J'en suis arrivée à une ébauche de solution: j'étais trop installée dans mon grand confort , j'étais sur des rails, tel un TGV lancé à grande vitesse.. et à 380 à l'heure , je ne vivais plus le présent.. aujourd'hui, je suis une belle locomotive à vapeur, sur de petites lignes, j'y chemine, je profite, j'ose, je suis authentique ..

J'ai crée un autre blog , à visage découvert. Ecrire me procure beaucoup de satisfactions. Je n'ai pas divulgué cette incartade au pays du cancer, c'est mon secret - notre secret - , mon ressort.. j'ai changé grâce à lui, j'ai fait des grandes et belles mises au point .. je n'irais pas jusqu'à dire que je le remercie , mais sans ce coup de tonnerre dans mon ciel azuré , je n'aurais surement pas avancé si vite , vers la sagesse ! Peut être que je n'aurais jamais abordé sur ses côtes.  Surement que je ne suis pas arrivée, non ! c'est l'affaire de toute une vie.

J'ai beaucoup de beaux projets que je mène doucement, avec amour et tendresse. Je ne clos pas ce journal.. non, j'y reviendrais.

J'ai la chance de n'avoir que très peu de séquelles des traitements : quelques paresthésies sous la plante des pieds - style, j'ai du sable dans ma chaussure ( pour une fan des rivages , cela me va !)-  et une grande cicatrice qui me barre l'abdomen qui est presque invisible. Oui, j'ai encore quelques accés de peurs irraisonnés, je crains encore les projets à très long terme, j'envie mes amies qui sont grand-mère en espérant avoir ce doux et exceptionnel plaisir, je tremble lorsque j'apprends que quelqu'un de mon entourage est touché par le cancer ou pire en meure.. je vais surement paniquer lors des bilans à venir..et  j'essaie de m'appuyer sur cette épreuve , un peu comme lorsqu'on donne un coup pied d'appel pour remonter en plongée et  m'en servir comme d'une expérience pour grandir.

Je remercie tous les jours, voire plusieurs fois par jour, d'être encore là à vivre ce que je vis. Lorsque je laisse notre dernière fille devant  son lycée, je la regarde s'éloigner ,je suis toujours si émue que les larmes me montent aux yeux et ce depuis 3 ans et demi ! j'ai tellement prié pour la voir finir ses études, pour qu'elle ne soit pas orpheline , pour la voir s'épanouir, que lorsqu'elle se retourne pour me faire un petit signe, je bénis la terre entière de me procurer un tel bonheur.

Lorsque j'ai resorti toutes les décorations de Noël, Dieu, que je fus joyeuse ! je les avais rangé l'an dernier , en souhaitant le faire.. merci, merci !

Lorsque j'ai rentré mes fleurs qui craignent la gelée, je l'ai fait avec plus de certitude : je les resortirais au printemps !  

C'est dans ce sentiment de grâce que je  baigne ...

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0