Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Manger des oranges – et autres agrumes - tous les jours pourrait réduire de 15 % à 20 % l’incidence du cancer, tous types confondus, selon une étude japonaise. Pour les cancers du pancréas et de la prostate, la réduction du risque relatif serait d’environ 37 %.(1)

Plus agréable à manger que le citron car elle est moins piquante et plus sucrée.. Un de mes grands plaisirs est de pouvoir cueillir chaque matin, "mon" orange directement sur l'oranger .. J'ai une amie qui habite en Israël qui a ce bonheur... Dommage pour moi, je la "cueille" dans ma coupe, la plupart du temps.


 C'est le dessert ou la pause-plaisir anticancer parfait ! C'est le docteur Béliveau qui le dit , preuve scientiques à l'appui*

J' adore les oranges, j'en ai toujours beaucoup mangé..
L’orange, le pamplemousse, le citron et la mandarine peuvent aussi contribuer à prévenir les cancers, surtout ceux qui touchent le système digestif : bouche, larynx, pharynx, oesophage et estomac. Reconnus pour leur richesse en vitamine C, les agrumes contiennent plusieurs autres composés chimiques bénéfiques. Dans une orange, on en retrouve près de 200 différents - et c'est beaucoup plus goûtu et sensuel qu'un comprimé de vitamine C !

Les principes actifs des agrumes sont les polyphénols et les terpènes.
Citons les principaux composés:
- Hespéridine , flavonoïde utilisée pour ses propriétés  vasculoprotectrices, veinotoniques et anti-hemorroidaires. C'est aussi un composé important qui agit synergiquement avec la vitamine C pour former le procollagène. Le flétrissement de la peau et les rides étant la conséquence de la dégradation du collagène, manger des oranges contribue à retarder les effets des radicaux libres et à la fabrication du collagène.

- Limonoïdes: Les principaux sont la limonine et la nomiline - de jolis noms qui sonnent comme des prénoms ;)   Anticancer in vitro, diminuant la prolifération de cellules cancéreuses du sein et de cellules neuroblastiques cancéreuses, inducteurs d'apoptose et  inhibent de la croissance de différents cancers (1)
- De la vitamine C: une orange moyenne en apporte 70mg , ce qui correspond à l'apport journalier recommandé. En outre , elle est une bonne source de vitamines A, B, d'acides aminés, bêta-carotènes, acide folique, calcium, iode, phosphore, zinc, de fer
- Des fibres : il faut manger la membrane blanche - les petites peaux blanches autour de la chair s' appellént albédo- car riche en composés -santé. La Faculté de Médecine,  peu portée sur la nutrition -santé,  le dit :) Fils N°3 ,en DCM3 -5 éme année des études de  médecine - donc avec des connaissances récentes - très cartésien, le confirme : Elles sont riches en pectine, le D-glucarate, également présent est à l'étude comme un agent anticancéreux, en particulier pour les tumeurs hormono-sensibles comme le sein et le cancer de la prostate.(2) D'autres études tendent à prouver l'efficacité de  face aux maladies cardio-vasculaires (3)
Peut -on remplacer cet apport par des compléments alimentaires? La réponse du Docteur BELIVEAU à la question: Que pensez-vous des compléments alimentaires qui sont présentés comme bénéfiques pour notre santé ?
"Il est illusoire de vouloir remplacer des sources alimentaires aussi fondamentales que les fruits et légumes par des molécules en comprimés. C'est inefficace parce que vous n'avez qu'une infime partie des composés de l'aliment et qu'ils ne sont de toute façon pas assimilés de la même manière par l'organisme. Aucune étude n'a par exemple montré que les doses massives de suppléments vitaminiques peuvent apporter une protection quelconque contre le cancer. On croit remplacer une orange par un comprimé de vitamine C, or la vitamine C représente moins de 10 % du pouvoir antioxydant de l'orange. Cette pensée magique est exploitée par l'industrie des compléments alimentaires. Aux Etats-Unis, ce marché rapporte chaque année plus de 12 milliards de dollars. La prise de ces compléments peut même se révéler dangereuse s'ils servent d'alibi pour ne pas changer nos mauvaises habitudes alimentaires"

Affaire entendue, continuons à manger notre orange.. en ce qui me concerne, mes oranges... bounce Peut -être , pouvez -vous l'agrémenter dans une salade de fruits avec une pointe de cannelle ou de noix concassées ? Ne vous en privez pas ! C'est confirmé, le fruit est préférable au jus même fraichement pressé avec pulpe qui reste tout de même une alternative acceptable. Very Happy
sources: * Béliveau Richard, Gingras Denis. La santé par le plaisir de bien manger. Édition du Trécarré, Canada, 2009. (1). Miller EG, Porter JL, et al. Further studies on the anticancer activity of citrus limonoids. J Agric Food Chem 2004 July 28;52(15):4908-12.
 (2) Li WQ, Kuriyama S, Li Q, et al. Citrus consumption and cancer incidence: the Ohsaki cohort study. Int. J. Cancer, février 2010 - (3) More Than Skin Deep (3). Coats AJ. The potential role of soluble fibre in the treatment of hypercholesterolaemia. Postgrad Med J. 1998;74:391-394.
 
Tag(s) : #Je me nourris santé

Partager cet article

Repost 0