Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je « travaille »  à mon arbre généalogique depuis quelques mois..- ma mère avait déja fait l' énorme travail puisqu'elle est allée jusqu'en 1526 -  attirée par la psychogénéalogie de Anne ANCELIN-SCHUTZENBERGER. Je fais de belles découvertes humaines .. Et de belle retrouvailles, de beaux pélerinages… et comme Françoise Dolto le souhaitait, je suis très en phase avec mes grands et arrières grands mères .. j'ai très envie de mieux les connaître, je les ai connues (jusqu'à Pauline, mon arrière- grand -mère maternelle,  j'avais 17 ans lorsqu'elle est décédée - je n'ai pû aller à son enterrement, car je passais mon bac de français à cet instant- là..) Mais  je suis désireuse d'aller plus à fond dans  cette connaissance ,  et aujourd'hui, je voudrais plutôt connaitre les femmes qu'elles ont été..leurs peines, leurs joies, leurs amours..Par bonheur, j'ai une grande tante (ma marraine) qui vit encore , elle a 98 ans... et toute sa tête - elle n'oublie aucun anniversaire ou fête de toute la famille -  et en grande forme. qui peut me parler de tous ces aïeuls.Elle est notre mémoire. 

 J’ai lu hier dans un  magazine de PSYCHOLOGIE, une interview de A.A. S où elle dit: « quoiqu’il y ait dans mon passé familial, quoi que mes ancêtres aient faits ou subis, quoi que l’on m’ait caché, ma famille est ma famille et je l’accepte puisque je ne peux la changer! travailler sur son passé familial, c’est apprendre à se distancier et reprendre le fil de la vie, de notre vie et le jour venu, le transmettre avec plus de quiétude à ses enfants »

Elle y rappelle qu’elle est la créatrice de la psychogénéalogie et qu’elle a développé ce concept dans Aïe mes aïeux, puis dans  Guérir les blessures familiales et se retrouver soi.


Extrait de son site: « C'est un mot dont le public s'est emparé depuis et qui recouvre des pratiques très diversifiées sans relation avec le concept d'origine, à l'efficacité parfois contestable, voire dangereuse car pratiqué par des amateurs ou des autodidactes.

La psycho généalogie clinique est à la fois un art et une science, il faut longtemps pour l'apprendre …. Il est aussi difficile d'apprendre à se taire et à ne pas faire d'interprétation sauvages, mais par contre d'intervenir, parfois rapidement, à bon escient. »


Avec la psychogénéalogie , les secrets de famille, les non-dits, le "syndrome d'anniversaire", les répétitions familiales agréables ou tragiques, les " loyautés invisibles", le niveau d'études, le niveau économique, les alliances, ruptures, déracinements  sont abordés dans un travail fait avec un thérapeute clinicien (médecin , psychologue ou psychanalyste, parfois un spécialiste de la "sociologie clinique" ou un thérapeute familial, analytique ou systémique.



La transmission familiale est trop souvent involontaire, inconsciente, biaisée, cachée,  liée au secret, au non dit.

La famille choisit souvent de garder le secret sur des événements tragiques ou difficiles pour le bien des générations futures: aïeuls emprisonnés, divorce, abandon d’enfant, adoption, fausse couche, suicide, faillite.. ce secret met la 2e génération, un peu mal à l'aise : c'est enfoui comme dans une "crypte" et devient comme un "fantôme" : hantise, quête, souffrance, cauchemars, maladies graves, accidents d'anniversaires... Le secret se manifeste indirectement à la 3e génération .


"Les loyautés familiales invisibles" se traitent par la "parole vraie" (comme le dit Françoise Dolto, qui a été son superviseur lors de sa formation) , par la psychothérapie liée à l’histoire familiale  et par des actions symboliques réparatrices, qui permettent de finir les "tâches inachevées" (deuil en particulier) et donc d'arrêter les répétitions éprouvantes ou préjudiciables. Elisabeth Kübler-Ross parlait aussi des tâches inachevées..


A.A.S. travaille également beaucoup grâce au psychodrame - inventé par le sociologue et médecin J.L. Moreno - , de la technique de la « chaise vide » au test de spontanéité,  le renversement des rôles. Très intéressante approche.

   A lire aussi , une interview




Anne a formé peu d'élèves. 
Elle en recommande quelques uns dont madame Evelyne Bissone - Jeufroy avec qui elle a fait le merveilleux livre « "SORTIR DU DEUIL" de A.A.S et Evelyne Bissone Jeuffroy .. Et qui elle-même a écrit "4 plaisirs par jour"  … dont je vous ai déjà parlé.
Relire aussi : PLAISIRS A VIVRE! UNE BELLE ORDONNANCE!

Je m'en tiens pour dit: MA FAMILLE EST MA FAMILLE...

Tag(s) : #Une selection de Ma bibliothèque

Partager cet article

Repost 0