Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non, ce n'est pas le titre du dernier film.. C'est très sérieux. L'American journal of epidemiology l'a publié le 2 mars 2011.

L'objectif de cette étude américaine est d'évaluer l'association du taux de nicotine au niveau de l'orteil comme un nouveau marqueur de risque de cancer du poumon chez ceux qui ont déclaré fumer. pourquoi les ongles ? Al-Delaimy cherchait un moyen d'évaluer l'exposition au tabagisme passif. Il l'a d'abord  mesuré dans les cheveux.  Travaillant à Harvard avec le co-auteur Willet Walter ,MD, il a appris que celui-ci avait en sa possession un grand nombre d'échantillons d'ongles d'orteils de professionnels de santé. Les cheveux ayant la même structure que les ongles, le choix s'imposait de lui-même. 

Cette collecte a commencé en 1987  et sur les cas de cancer du poumon entre 1988 et 2000. Le taux de nicotine a été mesuré au niveau des rognures d'ongles des orteils  par chromatographie liquide haute performance. Les personnes ayant les taux les plus élevés de nicotine avaient dix fois plus de risque de développer un cancer du poumon que ceux qui avaient le taux le plus bas. Après réajustement - âge, alimentation, paquets-années- le risque était encore multiplié par 3,5. Les auteurs ont conclu que le biomarqueur "nicotine- ongle " est un prédicteur important de cancer du poumon indépendamment des antécédents de tabagisme et de l'histoire personnelle . Ce qui suggère que les effets néfastes de la fumée de cigarette peuvent être sous-estimbali-2010-panasonic-109.JPGées dans les études fondées sur les antécédents uniquement.

 Ces chercheurs dans une étude plus ancienne de 2008, ont recueilli des rognures d’ongles d’orteil provenant de 62 641 femmes (âgées de 36 à 61 ans) qui ne souffraient d’aucune maladie du cœur au début de l’étude. L’histoire médicale de ces femmes a été suivie au cours des 16 années suivantes et 905 cas de maladies du cœur ont été diagnostiqués durant cette période Et ils ont ainsi montré que les niveaux de nicotine élevés pouvaient prédire le risque de maladies cardiaques chez les femmes . Celles ayant un taux élevé ont 42 % plus de risque que celles ayant les taux les plus faibles. 

Photo en bas à gauche: "Mes pieds à Bali" dans le magnifique restaurant DIRTY DUCK à Ubud

 sources: Toenail Nicotine Level as a Novel Biomarker for Lung Cancer Risk Wael K. Al-Delaimy* and Walter C. Willett *Correspondence to Dr. Wael K. Al-Delaimy, 9500 Gilman Drive, #0628, Department of Family and Preventive Medicine, School of Medicine, University of California, San Diego, San Diego, CA 92093-0628  - Al-Delaimy, Stampfer MJ et al. Toenail Nicotine Levels as Predictors of Coronary Heart Disease among Women. Am. J. Epidemiol.2008 167(11):1342-1348 - Fondation pour le coeur

Tag(s) : #Quoi de neuf en cancérologie?

Partager cet article

Repost 0