Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il me semble qu'il y a deux catégories de personnes:
- celles qui saisissent les bonnes opportunités - parfois les moins bonnes  qui deviennent  des expériences - pour évoluer
- celles qui ne les voient même pas!


Laurent GOURNELLE dans son livre "l'homme qui voulait être heureux" , raconte une expérience interessante menée en Europe: Celle-ci visait à soumettre des volontaires qui se disaient chanceux et d'autres pas, à une épreuve. Chacun se voyait confier un journal et  devait compter le nombre d'articles avec  de photos publiés à l'intérieur. Au bout de quelques pages, un encart assez gros, précisait en gros caractère:    " inutile de continuer de compter: il y a 46 photos dans ce journal" .
Les gens qui se disaient "chanceux" ont arrêté de compter à la lecture de ce message, ils ont fermés le magazine et dit au chercheur : "il y a 46 images".
Selon vous, qu'ont fait les gens qui se disaient "non chanceux" ?

Ils auraient pû penser que c'était un piège et continuer de les compter?

Oui, ils ont continué à compter, mais..... parce qu'ils n'avaient pas vu l'encart !!

Nous avons tous le même potentiel de chance, mais peut être ne prêtons - nous pas attention aux opportunités qui s'offrent à nous?

Il y a ausi cette étude:"
Croyance en un soi chanceux : effet de la croyance en la chance personnelle sur l'émergence et le maintien les conduites de jeu de hasard et d'argent" menées par le canadien  M.J.A. Wohl à l'université d'Ontario.

Et si vous développiez votre côté
"chanceux"?     

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0