Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Respirer est indispensable afin d'acheminer le dioxygène à toutes nos cellules afin qu'elles transforment en énergie, le glucose amené par notre alimentation en énergie et évacuer le dioxyde de carbone résultant du métabolisme cellulaire. C'est le fil qui nous relie à la vie, depuis notre première inspiration sunny jusqu'à notre dernier soupir. Elle participe à notre équilibre psycho-émotionnel ;la chose extraordinaire - nous sommes merveilleusement faits!- c'est que ce système est autonome ET que nous pouvons aussi le contrôler si nous le voulons. Le ralentissement de notre rythme respiratoire contribue à nous apaiser.. il permet également d'agir sur la production de radicaux libres qui en excès , agressent nos cellules.
J'ai découvert dans "SE PROGRAMMER POUR GUERIR" lors de sa parution , des styles de respirations nouveaux pour moi. Je vous en confie le début.
La position la meilleure est bien sûr, le lotus, bien calé, confortablement. Une autre position intéressante qui selon le docteur Rougier était utilisée par les cochers londoniens pour se reposer voire dormir: c'est la position dite "du cocher de fiacre". Elle était également employée en médecine psychosomatique durant la première moitié du XXé siècle :Quand vous n'avez ni lit, ni fauteuil à portée de la main (quand vous êtes hors de chez vous par exemple au travail), vous pouvez adopter la position du cocher de fiacre. Cela consiste à utiliser un siège (tabouret, marche d'escalier, etc.) sans dossier, la colonne vertébrale bien droite au niveau lombaire et légèrement courbée au niveau dorsal et cervical. Inclinez la tête en avant de façon à ce qu'elle pende à la verticle de vos genoux. Posez les avant‑bras sur les cuisses (environ 10cm du genou) , les mains pendent entre vos jambes. Vos pieds doivent être posés sur le sol , un peu écartés .Aucune zone du corps ne doivent être crispée

TECHNIQUE RESPIRATOIRE DE BASE: -inspirer profondemment par le nez et souffler longuement par la bouche en poussant un long soupir, même bruyant
- inspirer par le nez sans forcer en comptant jusqu'à 3 (pour éviter un décompte trop rapide, le Dr Rougier conseille de compter mille, deux mille, trois mille..)
- expirer très lentement par le nez en forçant légérement en comptant jusqu'à 6 (même décompte en mille)
Respirer ainsi pendant 5 mn en se concentrant sur le souffle. Finir par la position du cocher - si vous n'y étiez pas déja.

Au bout de quelques jours, augmenter les temps ! Toujours doubler le temps d'expir par rapport à l'inspir. Cela amplifie les apports de dioxygène et augmente le flux des rejets toxiques.
Pour chronométrer , une belle musique de cette durée est une idée , musique classique ou de relaxation.. mais le minuteur .. bof, bof!!
Lorsque cette technique est bien maitrisée - deux semaines, nul besoin de précipiter les choses, step by step-  ajouter la respiration abdominale, les pauses respiratoires et au bout d'un mois, la reprogrammation de la détente neuromusculaire et des variantes sur l'expir..
Les premières sensations de détente sont déja ressenties dès le 3ème jour.. patience et longueur de temps.. et n'oublions pas ,le souffle, c'est la vie. C'est une technique que j'utilise très souvent dans la journée, lors de petite pause santé qui me font le plus grand bien ;)))

 source

Tag(s) : #Mes atouts- Santé

Partager cet article

Repost 0