Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai presque complétement rompu mon mauvais lien avec Madame Lapluie en le transcendant .. il n'empêche que  lorsque l'astre solaire  darde , je suis super heureuse..c'est le cas aujourd'hui..

Il y a 83 ans,jour pour jour !,  l 'aviateur américain Charles Lindbergh, 25 ans, réussit la traversée de l'Atlantique en solitaire et sans escale. Parti la veille de Roosevelt Field près de New York à bord du monoplan Spirit of Saint-Louis, il arrive à l'aéroport du Bourget (Seine-Saint-Denis) envahi par 200.000 spectateurs. Il a ainsi parcouru 5.800 kilomètres en 33 heures 30 minutes ans.. quel exploit ! Sa famille est  tristement célèbre avec le rapt de son fils aîné, Charles Junior,  kidnappé le 1er mars 1932  et retrouvé mort le 12 mai malgré le paiement d'une rançon. Les Lindbergh font partie de notre Histoire à tous.. enfin de la mienne en tout cas..

 

Je ne souhaite pas disserter sur l'aviation , l'exploit, ou sur ses relations avec le nazisme, sa présomption d'antisémitisme, ni de sa participation avec Alexis Carrel au travail sur  le coeur artificiel et à la création de la circulation extra-corporelle .. non, non, non..

 C'est  de Madame Anne  Morrow  Lindbergh dont il est question..

 

Evoquant  cet exploit dont c'est l'anniversaire , j'ai songé à retrouver  dans les " oubliettes "  de notre bibliothèque -  nettoyage de printemps et feng shui, oblige .., un de ses livres : " Solitude face à la mer " acheté il y a bien longtemps.. Elle y couche ses méditations lors d'un    " exil " librement consenti, de 15 jours sur un île  - j'adore la plage ,les îles , la mer, le ressac, l'infini.. la solitude, sa beauté, sa force, les marées, ses trésors .... je m'y ressource , avec avidité, dès que je peux .

 

Elle y réfléchit , elle jouit de sa solitude et découvre que les petits gestes du quotidiens sont source de plénitude, de sérénité et permettent d'atteindre l'harmonie indispensable avec soi-même..

 

anniversaire paule 2010 110« Comment apprendre à survivre aux marées basses de l’existence ? » interroge  Anne Morrow Lindbergh . A cette époque, je pense que je n'avais pas mesuré l'importance de ce " petit livre ".. je l'avais acheté , l'avais lu.. y ai  surement réfléchi .. pas assez haut... j'étais déja en recherche d'un état de grâce. Je me retrouve  au fil des pages ..

 

Ce  livre  m'incite à intensifier  l’introspection et l’isolement périodique , passages obligés - me semble - t-il - pour m’épanouir, me recentrer et m’ouvrir aux autres.

« Well, I did it! » (« Et bien, je l'ai fait ! ») a dit  Charles Lindbergh à son arrivée au Bourget... Jes!

Tag(s) : #Une selection de Ma bibliothèque

Partager cet article

Repost 0