Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous connaissons le « Qui dort, dine », le « Qui dort, mémorise», ajoutons le « Qui dort, nettoie son cerveau »Le 18 octobre 2013, le Docteur Maiken Nedergaard et son équipe de l'Université de Rochester Medical Center ont publié les résultats d'une étude dans la revue Sciences démontrant qu'une des raisons fondamentales du sommeil serait de favoriser un "système d'élimination des déchets". Selon leurs observations, les cellules du cerveau rétrécissent leur taille de 60% pendant le sommeil ou durant une anesthésie, ce qui a pour conséquence d’augmenter l'espace interstitiel - les écarts entre les neurones-, et de fait permettre d'augmenter les échanges entre le liquide cépahalo-rachidien et le liquide interstitiel pour ainsi dire "laver" le cerveau en éliminant les déchets neurotoxiques.

Le système lymphatique permet d'éliminer les déchets cellulaires dans l'organisme, mais pas dans le cerveau, qui reste en vase clos. Les chercheurs ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour observer le cerveau des souris après leur avoir injecté un colorant dans le liquide céphalo-rachidien et ont constaté que le processus de nettoiement baptisé "glymphatique" est 10 fois plus actif lorsque les souris étaient endormies. 

Maiken Nedergaard, MD, a déclaré: «C'est pure spéculation, mais il semble que le cerveau perd beaucoup d'énergie pour le pompage de l'eau à travers le cerveau et qui est probablement incompatible avec le traitement des informations.» Il semblerait que le cerveau qui n'a pas de réserves énergétiques, puisse être soit en mode nettoyage, soit en mode éveil. 

 Malgré les limites humaines de l'étude, Michael Howell, MD, de l'Université de l'expert du sommeil du Minnesota, estime l'étude prometteuse. Réalisée avec des souris, les chercheurs sont encouragés à reproduire les expériences avec observations d'IRM avec les humains. Ils estiment possible de pouvoir donner la véritable signification de l'étude.« Cette découverte pourrait faire avancer la compréhension des fonctions biologiques du sommeil et permettre de trouver des traitements contre des maladies neurologiques comme Alzheimer».

 «Cette étude permet d'offrir un aperçu de comment le sommeil fonctionne et ce qui pourrait arriver s'il ne fonctionne pas bien", a déclaré Howell. « Ce que nous savons, c'est que le sommeil est important pour le cerveau à tous les stades de la vie et  pour le développement des neurones fonctionnels durant le développement de l'enfant et aussi pour le traitement et la conservation des souvenirs. Ce que nous ne savons pas, en revanche, c'est exactement comment fonctionne le sommeil ».

Les chercheurs de la dernière étude suggèrent également que l'accumulation de protéines dans le cerveau peut contribuer à des troubles du cerveau comme l'Alzheimer et la maladie de Parkinson, bien qu'ils admettent que davantage de recherche soit nécessaire.

Nous sommes attentifs à « nettoyer» le disque dur de notre ordinateur régulièrement. Veillons donc à la qualité de notre sommeil, notre cerveau sera encore plus efficace en état veille.

Sources : Sleep Drives Metabolite Clearance from the Adult Brain Lulu Xie, Hongyi Kang , Qiwu Xu, Michael J. Chen, Yonghong Liao , Meenakshisundaram Thiyagarajan ,John O'Donnell , Daniel J. Christensen , Charles Nicholson , Jeffrey J. Iliff , Takahiro Takano , Rashid Deane ,Maiken Nedergaard

 

Partager cet article

Repost 0