Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle passe par le resserrement du réseau relationnel et l'expression des émotions. Il semble que notre résistance aus tress soit proportionnelle à la qualité de notre réseau relationnel. En periode de stress, le besoin de recevoir des signes de reconnaissance - réconfort, chaleur, caresses physiques et verbales  est accru.

http://penelope-jolicoeur.typepad.fr/photos/200704/amis.pngCarolyn ATNEAVE  qui a fait des recherches sur ce conceps de réseau relationnel , précise qu'en deça de 12 personnes proches (amis - pas virtuels, mais en chair et os - , famille ) , la personne est en danger, vulnérable aux agressions extérieures. Pour enrayer l'accumulation de stress, il nous est nécessaire d'exprimer les émotions relatives à l'agent stresseur, que ce soit la tristesse, colère, peur ou de la joie.

 D. W. Trimble et J. Kliman précisent , eux aussi dans leurs études : " une personne normale des sociétés occidentales entretient en moyenne des relations avec 25 à 50 autres personnes, avec des relations de proximité et d’intimité avec 10 personnes au maximum. Les individus perturbés non psychotiques voient cette taille réduite à 10 à 12 personnes, tandis que les patients psychotiques non hospitalisés n’entretiennent des relations qu’avec 4http://51.img.v4.skyrock.net/516/shakidu59/pics/742437791.jpg à 5 personnes en moyenne. "

Un, deux, trois.. six.. quinze.. dix-huit... ouf ! vous êtes en sécurité....
Un, deux.. quatre... faites -  vous de vrais amis.. conseil d'amie virtuelle!



Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0