Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les premières années sont  déterminantes .Le manque d’amour, les mauvais traitements psychologiques et /ou physiques prédisposent les enfants au désespoir et à la maladie. Ce sont des poisons sociaux..beaucoup  connaissent  l’expérience désastreuse du roi Fréderic II   qui souhaitant savoir si le grec ou la latin étaient la langue des anges, au XIIIe  siècle, le roi Frédéric II (qui parlait neuf langues : le latin, le grec, le sicilien, l'arabe, le normand, l'allemand, l'hébreu, le yiddish et le slave..) installa six bébés dans une pouponnière et ordonna à leurs nourrices de les alimenter, les endormir, les baigner, mais surtout ... , ne jamais leur parler.L'expérience ne donna pas le résultat escompté: non seulement aucun bébé ne se mit à parler un quelconque langage mais tous les six dépérirent et finirent par................mourir.


Caroline THOMAS en 1988 a établi que le profil et les attitudes psychologiques formées dans l’enfance , continuent à exercer une influence signifiante sur la santé physique: Les sujets dits  « loners » caractérisés par un caractère affable, une humeur égale, une grande solitude intérieure ont 16 X plus de susceptibilité de développer un cancer que les sujets dits                  « acting out » qui sont plus sujet à la dépression, aux sautes d’humeur et à l’anxiété, en d’autres termes qui expriment mieux leurs émotions.


Il est possible de renverser la tendance , comme le conseille le docteur Bernie SIEGEL , en  pratiquant la technique  du gant !  Qu’est-ce?  Et bien , au lieu de sourire au-dehors quand nous souffrons au-dedans, on se retourne tel un gant et hop! Les ordures et la douleur dehors, le sourire et l’amour dedans. C’est une façon de guérir sa vie: en extériorisant ses sentiments!


Cette technique en apparence facile, ne l'est  pas : ces conditionnements sont acquis depuis la prime enfance: le bébé peut se fermer émotionnellement , se replier sur lui-même et se sentir coupable du manque d’attention de ses parents ( même si les parents étaient très bien, et ont fait ce qu'ils pensaient être le mieux pour leur enfant, c'est le ressenti de l'enfant qui prime..  en fonction de sa propre psyché, un même évenement n'est pas vécu , ni resssenti de la même façon , et donnera ou pas, une blessure)


Si vous demandez à ce type de malade s’il va bien, il vous répondra : oui! Ce sont des gens qui nient leur mal être. Tous les psy sont d’accord la dessus: lorsque l’on nie ses besoins, lorsque l’on se comporte comme si tout allait bien, le corps reçoit un message de mort. Il va , par conséquent, faire ce que vous souhaitez, dépérir et .. Mourir…  A tous ceux qui sont dans ce schéma ,qui ne veulent pas déranger, se faire remarquer… un petit truc à la Bernie : donner une note à son état comme au lycée de A+ à E.. cela fonctionne bien - et cela aide l'entourage  à réagir avec justesse. Cela évite d'envoyer  des messages faux à l'inconscient.




Tous ces gens qui se nient , pour de bonnes raisons, certes -  j’en fais peut être partie  , en ne disant pas à mon entourage que j‘ai eu un cancer  ?? Je pensais que c‘était de l‘orgueil…- ont reçu de leurs parents un manque d’estime d’eux même..  Alors, je m'emploie à guérir mon enfant intérieur..

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0