Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette autre voie responsabilise la personne souffrante ou malade. Cette mal-a-dit n'est pas venue "comme ça"..par hasard.. mais pour transmettre un message, à savoir qu'elle ne se respecte plus, ne s'écoute plus depuis un moment déja!
 Bien sûr, d'aucuns diront que cela est culpabilisant: déja que la personne souffre, lui dire en plus qu'elle en est responsable??  et la compassion dans tout cela? Je reconnais que ce n'est pas facile  à dire, encore plus , à entendre.. N'est ce pas plutôt de la condescendance  que de l'empathie  ou compassion, que de dire ou laisser entendre à quelqu'un, qu'il est irresponsable, qu'il est victime de choses qui le dépassent et que les autres, ceux qui savent, vont le soigner?

Lui dire qu'elle est responsable , qu'elle n'est pas un simple jouet, qu'elle peut interférer sur sa maladie, être responsable de sa guérison, n'est ce pas plus repectueux?
C'est lui dire qu'elle est tout puissant vis--à-vis d'elle-même et que personne d'autres ne peut la guérir ou guérir à sa place. C'est l'aider à retrouver sa capacité à vivre pleinement le moment présent. Celui qui  aide, doit s'effacer, faire preuve d'humilité, témoigner à la personne toute son immense confiance en ses capacités à guérir, à progresser, mais pas lui dicter ce qu'elle doit faire (c'est infantilisant) . C'est lui dire qu'elle est un(e) "patient(e) extraordinaire" comme dit le docteur Siegel.

La thérapie va alors s'attacher à aider la personne souffrante à mettre en oeuvre 2 actions:
- faire taire le mental pour se situer au présent, dans l'ici et maintenant
- reconnaître , ressentir et exprimer ses émotions.
- retrouver son savoir inné

Elle permet à la personne de se battre pour elle-même et non contre la maladie! Ce la me met mal à l'aise les termes guerriers du genre "je t'aurais sale crabus" ou autres, car cette tumeur, c'était  une partie de moi, une partie de mes cellules qui s'étaient rebellées, qui étaient devenues autonomes parce qu'il n'y avait plus de maître à bord..c'était du sabordage.. elles avaient  pris le pouvoir! Je ne lutte par contre elles , mais pour moi-même!c'est différent, je reste au centre ... pas elles !  Les techniques médicales, chirurgicales   sont indispensables à la guérison, et doivent être accompagnées de ce travail de fond.
Je reprends le pouvoir,  je me pose la question de savoir ce qui est à l'origine de cette mutinerie..


 
A la recherche de sens...

“Tout le savoir est en nous et c'est la vie qui nous aide à nous l'approprier peu à peu au fil des évènements, en rendant manifeste ce savoir intérieur caché” (Socrate).

Tag(s) : #Au fil de ma mue

Partager cet article

Repost 0