Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui est elle? D'où vient elle?

Hormone apparentée aux stéroïdes, la vitamine D résulte de l'action de la lumière UV-B
sur une forme de cholestérol présent dans la peau. Le foie et les reins transforment ce
type de vitamine D produit par la peau sous la forme active appelée 1,25-dihydroxy-vitamine D.

Des travaux récents ont démontré que les seins, la prostate et le colon produisent
également leurs propres versions de cette vitamine D active. La vitamine D joue aussi
un rôle dans les signaux intracellulaires responsables du contrôle de la division cellulaire
et, par conséquent, dans le développement des cancers.


 Publiée dans la revue Cancer,une étude américaine indique que " l'effet latitude " -taux de maladies moins importantdans les régions plus ensoleillées- joue également un rôle dans beaucoup de cancers (sein,prostate, colon, vésicule biliaire, oesophage, rein, rectum, estomac, utérus), mais aussi,peut être, dans la sclérose en plaques.

Une insuffisance de vitamine D empêche l'organisme d'absorber le calcium et peut entraîner
alors une ostéoporose.

Un traitement de vitamine D, pris sous forme de supplément au régime, est efficace pour  empêcher le diabète de Type 1, probablement parce que cette vitamine ralentit l'action
du système immunitaire sur les cellules responsables de la production d'insuline.


Aussi les chercheurs commencent-ils à recommander
aux
personnes adultes une exposition
quotidienne au soleil d'environ un quart d'heure.



Il n'en reste pas moins qu'une exposition prolongée au soleil à un âge précoce a une incidence
 certaine sur le développement des
cancers de la peau.

link
Le D
r
John White est généticien et professeur au Département de physiologie de l’Université
 McGill. Il poursuit des recherches sur l’activité
physiologique, moléculaire et génétique de

la vitamine D dans l’organisme. Guy PERRAUT l'a  rencontré à la suite de la controverse sur
 les
effets souhaitables ou nocifs d’une exposition de la peau au soleil. Faut-il sacrifier les
 bénéfices
de cette vitamine produite par l’expositionau soleil afin d’éviter les cancers de
a peau?

Allez lire son interview mais je vous confie sa conclusion:
"Protégez-vous, mais assurez- vous d’absorber au moins l’une des sources de vitamine D
suivante, la
consommation de poissons gras et des expositions au soleil des bras et du
visage, une vingtaine de minutes
par jour. Si cela s’avère impossible, les suppléments sont
 souhaitables."


Selon l'association canadienne de dermatologie, des études plus poussées seront
nécessaires pour faire la lumière sur les aspects suivants :

-  le taux sanguin de vitamine D 3 optimal et l’apport quotidien en vitamine D requis pour
demeurer  en santé; 

-  la durée de l’exposition aux rayons UVB appropriée pour permettre à la peau de synthétiser
une quantité optimale de vitamine D et, plus particulièrement, la recommandation qu’il
convient de faire selon la pigmentation de la peau, l’âge et la latitude. Il semble que les
recommandations devraient être personnalisées en fonction de l’âge, de la pigmentation de
 la peau, de l’emplacement géographique ainsi que d’autres facteurs;


-
les risques à long terme, le cas échéant, de l’ingestion d’importantes quantités de
vitamine Ddurant  toute une vie


- l’apport en vitamine D ayant une valeur significative, sur le plan clinique, pour la réduction
des risques de problèmes de santé tels que le cancer.
link

 

Tag(s) : #Mes atouts- Santé

Partager cet article

Repost 0